Vous êtes ici : Accueil » Qui sommes-nous ?

Union du Comité Social des Douanes en Provence
(U .C . S. D. E. P.)


Constituée en société d’économie sociale corporative, l’U.C.S.D.E.P. se substitue au Comité d’Entreprise non autorisé dans les Administrations.


Elle est chargée de la gestion des intérêts communs des sept associations douanières adhérentes (détaillées ci-après) et du développement de leurs activités.


Elle est administrée par un Conseil d’administration composé du Président Alain SIBONI et du représentant permanent de chaque Association adhérente.


Elle couvre les départements : Bouches-du-Rhône, Hautes-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence, Vaucluse et Var, soit, à ce jour 1900 adhérents.


Les résultats d’exploitation de la Coopérative du Comité Social des Douanes En Provence et de l’Écho des Douanes constituent l’essentiel de ses ressources.
Après déduction des frais de gestions et d’investissements, le Conseil d’Administration attribue les excédents sous forme de subventions, pour leurs activités sociales, aux sept associations adhérentes, selon des critères déterminés en Assemblée Générale.






LES ASSOCIATIONS

En créant la loi du 1er juillet 1901, Waldeck Rousseau ne se doutait pas que cette autorisation d’association aurait permis la naissance, la diversité et la richesse d’un mouvement fort de 800 000 associations réunissant bénévolat, solidarité, générosité, convivialité.


Combien de révélations, de performances, d’épanouissement, de solitudes brisées ont trouvé leurs origines dans ces activités de loisirs, de culture, de sport ou d’entraide ?


C’est plus que jamais l’occasion d’enrichir le débat sur le devenir de nos structures, car l’attachement que nous y portons ne nous épargne pas les nombreuses questions liées au phénomène européen, pour ne pas dire mondialiste.

Notre principale inquiétude est liée au changement de mentalité de notre communauté.


L’adhérent  » moderne  » perçoit l’association en simple consommateur,  » Je paye, j’ai droit « , alors que le principe fondamental est  » la convention par laquelle deux ou plusieurs personnes mettent en commun d’une façon permanente leurs connaissances ou leurs activités dans un but autre que de partager des bénéfices « .


Les responsables d’aujourd’hui ont tout acquis. Ils ont arboré leurs couleurs avec ferveur.
Ils ont guidé les novices. C’était une progression naturelle, source d’enrichissement.


Aujourd’hui, les benjamins sont placés en  » garderie « , les cadets désertent les occupations imposées, les aînés s’adonnent aux activités individualistes, et puis il y a les seniors, inlassablement présents, perpétuellement disponibles, constamment enthousiastes pour ce monde associatif qu’ils ont construit, défendu, aimé à une époque ou les activités sportives, les voyages, les échanges culturels n’étaient que l’apanage d’une certaine classe.


Mais ils ne sont pas éternels et ils désespèrent de voir monter la relève qui garantira un avenir aux associations.


Les animateurs du Comité Social des Douanes sont de cette trempe.


François PAOLI a été le premier Président Fondateur, relayé à sa disparition par Roland ATLANI, qui lui-même a passé la main de l’U.C.S.D.E.P à Alain SIBONI.


C’est l’occasion aussi de faire appel à tous, à vos idées.

Vous, qui avez du temps libre, nous avons besoin de votre aide pour gérer et impulser un nouvel élan à cet héritage.


Vous lirez, ci-après, le descriptif de toutes les activités mises à disposition de nos adhérents, grâce au travail de toutes ces personnes, aux excédents de la CCSDEP et à la  contribution par l’insertion d’un encart publicitaire dans l’écho des douanes.






ASSOCIATION POUR LA GESTION DES FOYERS DES DOUANES

>>> En savoir plus sur le Foyer des Douanes …

 

Une des plus importantes et active association de l’U.C.S.D.E.P. Présidée par Jean PERRICHON, elle administre un restaurant administratif, une salle de repos et 7 Chambres de passage.



La cantine :

La majorité des convives peuvent se restaurer d’une cuisine toujours aussi,  » familiale  » et très appréciée, préparée par Stéphane, notre cuisinier, à un tarif qui reste raisonnable (5,50 euros pour les douaniers et ayant droits et 6,50 euros pour les extérieurs).


Un projet est à l’étude pour sa rénovation.



La salle de repos :

Située hors de l’enceinte de la salle à manger, la salle de repos met à disposition des usagers de la cantine un espace consommation et un coin repos.

Une télévision grand écran permet la retransmission des grandes rencontres de football ou les reportages du club vidéo.

Elle est actuellement gérée par des retraités bénévoles qui se relaient pour accueillir les collègues actifs et retraités.

De plus, un loto est organisé pour le plus grand bonheur de nos retraités …

… tous les premiers mercredi du mois.



Les chambres de passage :

Au nombre de 7, elles sont proposées à partir de  20 € la nuit, aux douaniers ou membres de leur famille de passage à Marseille.


Ce petit complexe  » hôtelier  » est rare et envié dans notre corporation et l’administration centrale n’hésite pas à envoyer des stagiaires sur notre résidence, consciente qu’ils y trouveront, un accueil et un contexte que seul notre comité peu leur offrir sur le plan de l’hébergement.